JournalisteHarcourt ok website depuis… depuis tant d’années (carte de presse numéro 70…), j’ai décidé de parler ici, dans cet espace à la fois webzine et blog, à la base, de ce que j’aime, sans restriction, et sans que l’on me demande pourquoi et sur quel pied je danse et comment me rentrer dans une catégorie et être accusée de me disperser… Ce que j’ai beaucoup entendu dire au vu de mon CV pendant des années. Les choses changent, c’est apparemment une force aujourd’hui d’avoir fait ce genre de grands écarts.

J’ai aussi décidé au bout d’un an de me repositionner sur ce que j’appelle la #happyfourties (qu’on la nomme quarantenaire ou quadra, terme que je trouve moche, en passant) qui, pour beaucoup, n’est « plus dans le circuit » (!). Pour ma part, je ne me raccroche à rien, je n’en ai pas besoin et m’assume telle qu’elle comme je l’ai toujours fait. Je parle à la femme, amoureuse, célibataire, mariée, en couple, avec ou sans enfants (je tente de prouver que ce n’est pas une finalité et que chacune est libre de décider de ses propres choix sans être jugée par la société).

Quant aux domaines que j’aborde, musique, mode, lifestyle, beauté, ce sont ceux que j’ai explorés longuement dans ma carrière.

Mon background ? Il peut paraître atypique. J’ai commencé certes par une incursion dans un journal de foot (But), mais la musique était mon rêve et je me suis retrouvée à Rock&Folk à interviewer des jeunes groupes comme des stars en devenir (la première de Jamiroquai en France, c’est moi) ; par la suite, j’ai participé à la création de Nova Magazine où je suis restée six ans à explorer un Paris secret dans ce tout premier city magazine français, à trouver de nouvelles tendances, dénicher des groupes de rap ou de nouveaux DJs underground.

J’ai fait un peu de radio, un peu de télé aussi…

Mes premiers pas dans la mode, je les dois à Depeche Mode où j’ai pu parler de tout plein de jeunes créateurs qui faisaient le buzz (comme on disait) dans les 90s…

Au début des années 2000, après un bref passage chez Europe 2 où je développais le contenu du site internet, on me « débauchera » pour créer Muteen mais la musique ne me suffit plus créativement et là, je commence en plus mon incursion dans la beauté à partir de 2001, ce que je continuerai à faire ensuite sur le magazine Jalouse puis L’Officiel de la Mode (print et web) en tant que rédactrice en chef beauté.

Aujourd’hui, journaliste free-lance, j’écris sur divers supports, je crée du brand content et fais du consulting pour des marques ou des bureaux de tendances, de la mise en relation pour des artistes, et je lance enfin ce blog/webzine qui porte mon nom car il y a tout ce que j’aime dedans et ce dont j’ai envie de parler. Un genre de grand écart qui nous emmènera d’un dîner en intimes au Crillon à une block party avec des potes rappers. Et encore une fois sans restriction. Parce que l’âge [n’a pas] de raison !

 

Journalist, basically, after so many years, this is my own blog/webzine talking about all I’ve experienced in my life : beauty, fashion, lifestyle, culture… and about the #happyfourties woman becoming the #happy fifties girl as I am.  

 

© Harcourt